DANIEL FRANK: De montagnes en forêts
Exposition du 9 septembre 2016 au 8 janvier 2017

montagnes-81-100x100cm-2014

Daniel Frank revient pour une exposition personnelle en nos murs, où ses œuvres sont présentes depuis 2009. Durant plus de quatre mois, son travail sera mis en lumière simultanément au Château de Chillon et dans notre galerie. C’est pour l’artiste l’affirmation de la place qui lui donnée, aussi bien aux cimaises traditionnelles que dans un cadre public.
Une sélection d’oeuvres est également exposée au Château de Chillon depuis le 1er Septembre. 
D’origine à la fois zurichoise et grisonne, Daniel Frank (*1968) a étudié à l’Ecole cantonale d’art de Lausanne, ville où il vit aujourd’hui après avoir passé plusieurs années à l’étranger, notamment à Brooklyn, au Caire et à Venise.
« Trop hâtivement considéré comme un peintre figuratif, s’il est vrai qu’il a abordé tous les genres picturaux, Daniel Frank s’intéresse plus particulièrement ces dernières années à la représentation de la nature par le biais de la montagne, des bords de rivières, des arbres et des forêts.
Mais il n’entend pas pour autant reproduire la réalité. De même que les feuilles de ses arbres sont en fait des entrelacs de signes graphiques créant l’illusion de feuillage, de même ses montagnes sont avant tout des projections de son monde intérieur, quand bien même elles rappellent les sommets surplombant le village paternel de Bondo, en Engadine. Thème helvétique par excellence depuis le XVIIIe siècle, Frank parvient pourtant à le renouveler grâce à une vision onirique des massifs montagneux, qui tantôt surgissent de la brume quasi immatérielle de l’aube, tantôt disparaissent progressivement dans l’obscurité croissante du soir, après que le coucher du soleil en a fugacement exacerbé les couleurs. C’est la raison pour laquelle ils ne se révèlent que lentement au regard, dont ils requièrent un effort d’attention, pour ne pas dire de contemplation. Les montagnes de Frank sont toujours épargnées des atteintes de la présence humaine, comme pour préserver leur beauté, leur silence et leur mystère, dans une virginité originelle évoquant les débuts de la Création. »
Edith Carey

A noter aussi qu’une remarquable monographie retraçant son parcours artistique, est parue aux Editions Till Schapp, sous la direction d’Edith Carey.

DANIEL FRANK (*1968)

Daniel Frank

Né en 1968 à Zürich, il passe son enfance entre les Grisons et Zürich.

Diplômé de l’ECAL, département peinture et dessin, Daniel Frank est amené pour ses recherches à New York, au Caire, à Venise. Ses œuvres se trouvent dans les collections publiques, comme le Fonds des Arts plastiques de la Ville de Lausanne ou le Musée Cantonal des Beaux-Arts, entre autres.

Trop hâtivement considéré comme un peintre figuratif, s’il est vrai qu’il a abordé tous les genres picturaux, Daniel Frank s’intéresse plus particulièrement ces dernières années à la représentation de la nature par le biais de montagne, des bords de rivières, des arbres et des forêts.